Création d'un jardin permaculturel et pédagogique - Paris 18e

VEGETAUX COMESTIBLES PARTAGES | crédits photo : AER Architecture

VEGETAUX COMESTIBLES PARTAGES | crédits photo : AER Architecture

INTERVENIR DANS UN QUARTIER TRES DENSE | crédits photo : AER Architecture

INTERVENIR DANS UN QUARTIER TRES DENSE | crédits photo : AER Architecture

INTERVENTION SUR RUE | crédits photo : AER Architecture

INTERVENTION SUR RUE | crédits photo : AER Architecture

INSTALLATION DES BACS DANS LA RUE | crédits photo : AER Architecture

INSTALLATION DES BACS DANS LA RUE | crédits photo : AER Architecture

PROGRAMME
Jardin / Aménagements paysagers + Permaculture

INFOS
Maître d’Ouvrage : Conseil Syndical
Maître d’Oeuvre : Agathe Raguit
Montant des travaux : nc
Statut : Réalisation en cours

 

Dans le cadre d’une réflexion sur la rénovation globale des parties communes de la copropriété, le Conseil Syndical du 78 rue Marcadet à Paris souhaite penser les abords et les espaces extérieurs de la copropriété.

Ainsi, le projet répond à leur souci de l’environnement tant du point de vue de la gestion de ces espaces que du confort qu’ils souhaitent proposer aux habitants des immeubles.

L’espace sur rue a été investi avec le soutien de la Mairie du 18e et l’intervention de l’association « Vergers Urbains ». Le premier bac a ainsi été construit en mai 2018. L’initiative ayant reçue un accueil positif, une extension du projet est à l’étude.
L’aménagement de cet espace se fera progressivement et avec l’implication des habitants du voisinage.

Concernant la cour intérieure, un espace a été laissé à disposition de chacun pour qu’initiatives collectives et individuelles puissent trouver leur place.
Du mobilier est également été prévu pour favoriser les rencontres et offrir un lieu de réunion commun pour les nombreux évènements organisés au sein de la copropriété.

Enfin, dans un souci de gestion des déchets à l’échelle de la copropriété, un lombricomposteur vient d’être installé en partenariat avec passerelles.info. Ainsi la gestion des bacs sur cour et sur rue pourra se faire de manière autonome et la terre végétale des futurs installations complétée par la terre produite sur place grâce au lombricomposteur.

COUR INTERIEURE EXISTANTE | crédits photo : AER Architecture

COUR INTERIEURE EXISTANTE | crédits photo : AER Architecture

INTERVENTION SUR COUR | crédits photo : AER Architecture

INTERVENTION SUR COUR | crédits photo : AER Architecture

MAINTENANT ON ATTEND QUE CA POUSSE ! | crédits photo : AER Architecture

MAINTENANT ON ATTEND QUE CA POUSSE ! | crédits photo : AER Architecture

 
Agathe Raguit